Robdbloc, l’art de découper pour mieux régner

Robdbloc, découper pour mieux régner
Allan

Rédigé par Allan Moutet

Ce rappeur originaire de Créteil, anciennement Robin des Blocs, nous rappelle que le rap est parfois une histoire de placement et de flow percutant.

Revenons sur un artiste polyvalent qui a su trouver une vraie identité artistique par sa plume aiguisée et sa dalle insatiable.

Une entrée productive

Robdbloc commence à écrire ses premiers textes en 2011. On ressent une maturité lyricale dans le tsunami de rimes riches qu’il propose. L’EP Replay en est le parfait exemple.

Sans autotune, une symbiose se crée entre les prods de Johnny Ola et le flow continu d’un robdbloc dopé à un egotrip parfaitement bien géré. Il continue sur sa lancée avec la série de freestyles Appt.101, Appt. 202 et Appt. 303 sortis en 2020.

Il enchaîne en 2021 avec 2 EP : Appt. 404 et Appt 505. Sur ces projets, le rappeur tente de nouvelles choses sur des prods boombap avec des parties chantées intéressantes. Sur les 2 projets, on retrouve Edge, Esso Luxueux ou encore Eff Gee, un entourage qui l’a suivi jusqu’à aujourd’hui.

Robdbloc, l’art de s’imposer par le talent

Sa signature chez Goldstein Records est une étape supplémentaire dans sa carrière qui lui permet d’imposer sa musicalité et d’augmenter en visibilité. Désormais dans la même écurie que Edge, les portes sont grandes ouvertes à de nouvelles collaborations toujours plus qualitatives les unes que les autres.

Après avoir accumulé de l’expérience, il est temps pour rodbdloc d’exposer son univers à un plus grand public. C’est chose faite avec un featuring 100% rap sur l’album de Jazzy Bazz en 2022. Les auditeurs se rendent compte de son gros niveau avec ce passe-passe mémorable, toujours produit par Jonnhy Ola.

Robdbloc continue d’évoluer « sans rien changer »

Le 16 novembre 2022, Robdbloc nous sort Rien ne change, un EP de 7 titres qui montre la polyvalence des placements du rappeur.

On retrouve Ratus et Tedax Max en featuring. Ce trio complémentaire a une même vision du rap : ne pas trahir sa musicalité et faire parler le talent avant tout.

Il ne s’arrête pas là et nous donne rendez-vous sur les toits de Brooklyn pour le Grünt 53, accompagné de l’équipe de la Saboteur Mixtape Vol 1.

L’année 2023 sera une nouvelle étape pour le rappeur qui a déjà toutes les cartes en main pour voir plus grand. Si vous êtes amateur de rap pur, sans fioriture, avec des punchlines qui vous surprennent par leurs technicités, Rodbdbloc est là pour vous.

FOCUS: « TIF, quand l’Algérie chante ses plus belles paroles. »

FOCUS: « TIF, quand l’Algérie chante ses plus belles paroles. »

TIF, de son vrai nom Toufik Bouhraoua, arrive sur la scène avec une nouvelle vibe qui en surprendra plus d’un. Chantant avec le cœur ses émotions les plus profondes, l’artiste nous plonge dans ses plus beaux souvenirs mais également dans cette tristesse qui l’a longuement animée. Dans ce focus, nous allons relater l’histoire d’un artiste qui a chanté son exil avec rythme.

Derniers Articles

DansLaCiudad

FOCUS: « TIF, quand l’Algérie chante ses plus belles paroles. »

TIF, de son vrai nom Toufik Bouhraoua, arrive sur la scène avec une nouvelle vibe qui en surprendra plus d’un. Chantant avec le cœur ses émotions les plus profondes, l’artiste nous plonge dans ses plus beaux souvenirs mais également dans cette tristesse qui l’a longuement animée. Dans ce focus, nous allons relater l’histoire d’un artiste qui a chanté son exil avec rythme.

lire plus