keroué-à-la-recherche-de-lumière

par | Avr 28, 2023 | Chronique, Rap

CHRONIQUE: A$tro Boi, l’art de transmettre des émotions

Max-DansLaCiudad

Rédigé par Maxence

Artiste singulier à l’univers intriguant, A$tro Boi n’en finit plus de nous surprendre.

Après plusieurs singles envoyés en ce début d’année 2023, A$tro Boi revient ce vendredi 28 avril avec un nouveau projet intitulé L’inconnue d’en face.

Qui est A$tro Boi ? 

Avant de rentrer dans le vif du sujet et de rentrer plus en détail sur ce nouveau projet, de brèves présentations s’imposent pour les non-aguerris.

Originaire de Lille, A$tro Boi est un artiste français principalement inspiré de la scène rap/hip-hop moderne mainstream et underground. Il a su parfaire son art et créer un univers singulier au fil des singles et projets qu’il a dévoilé. Son esthétique musique et ses flows autotunés et mélodieux lui ont permis de se démarquer et de créer un univers planant et nocturne qui lui est propre.

Authentique, ses textes introspectifs et tristes dépeignent une vision mélancolique du monde qui l’entoure. Une plume qu’il a su travailler au fil du temps et ça se ressent dans ce nouveau projet.

Le moins que l’on puisse dire est qu’il sait s’entourer. Adepte des collaborations, on dénombrait 6 featurings sur son dernier projet et sa réédition. À côté de ça, il travaille en famille aux côtés de Yung Dog et Blackawt sur les productions, le mix et les arrangements notamment.

Véritable couteau suisse, A$tro Boi est un artiste complet. Il n’hésite pas à mettre la main à la patte également sur les productions, le mix, les arrangements ou la réalisation.

Maintenant que les présentations sont faîtes, il est temps désormais de se jeter dans L’inconnue dans face le nouveau projet d’A$tro Boi.

keroué-à-la-recherche-de-lumière
keroué-à-la-recherche-de-lumière

Carte d’identité de L’inconnue d’en face de A$tro Boi

Composé de 8 titres dont 2 en featuring avec Jilo et OSO, ce projet fait suite à Minuit 60 et sa réédition sortis respectivement en 2021 et 2022. A$tro Boi a clairement passé un step, on a l’impression que tout est plus juste : les productions, ses flows, ses textes, les mix,… Côté producteurs, on retrouve notamment Blackawt, Yung Dog, Ninewose, om3koo, 99 et Kahnji.

Pour ce projet, A$tro Boi a travaillé en famille. On constate une véritable évolution sur son art. Ce projet nous emmène dans un univers planant et mélancolique, sous couvert de sonorités diverses et variées, flow mélodieux, effets vocaux et paroles imagées.

keroué-à-la-recherche-de-lumière

L’inconnue d’en face : une histoire d’un amour en huit actes

À travers ces 8 titres, A$tro Boi dépend l’évolution des émotions et des pensées d’un amour à sens unique.

Chapitre 1 : le deuil amoureux

Le deuil amoureux est un sentiment d’abandon et de tristesse qui envahit le quotidien quand la relation amoureuse sincère et passionnée se termine. Il est souvent compliqué de ne pas se rappeler avec nostalgie les bons moments et de culpabiliser en repensant aux mauvais. Ces souvenirs demeurent après la rupture et pèsent dans le chemin vers la reconstruction sentimentale.

On entre dans le projet sur une prod’ assez calme et sombre. On découvre un protagoniste torturé par ses souvenirs du passé.Le texte et l’instrumental font clairement comprendre que cette relation a compté pour lui et qu’il a eu du mal à passer à autre chose. Ce premier titre illustre le cheminement parcouru par le protagoniste pour se détâcher de cette relation.

D’abord déchiré entre les souvenirs du passé, tentânt de se convaincre lui-même que tout est fini. Il semble ensuite avoir réussi à passer à autre à la fin du titre. Cette relation l’a changé, il en a conscience. Il semble déterminé à aller de l’avant.

Chapitre 2 : l’inconnue

C’est la rencontre avec cette voisine. Enfin, pas vraiment. Il aperçoit cette fille de loin à travers la vitre mais celle-ci l’a marqué. La meuf du bâtiment 4 est d’une beauté frappante. Il l’épie, la regarde danser, la surveille derrière sa fenêtre au point de connaître ses habitudes.

Ce titre dévoile un sentiment que nous avons tous eu au moins une fois dans notre vie à l’égard d’une personne qui nous plaît. On crush, on s’imagine une relation, un futur commun, c’est l’euphorie du début, la dopamine et l’ocytocine entrent en fusion et voilà on tombe amoureux.

Chapitre 3 : la jalousie

La jalousie se définit comme une émotion négative et très courante fondée sur l’insécurité. Le sentiment de jalousie résulte d’une menace de la perte ou de la perte réelle d’un partenaire, lié à la présence d’un rival. Le rival et la menace de la perte peuvent être réels ou imaginaires.

Comme toute relation amoureuse (même à sens unique), la jalousie fait surface tôt ou tard à des degrés différents. Pour notre personnage, cela arrive relativement tôt. Il se questionne : que fait-elle ? À qui parle-t-elle ?

Quiconque sur terre s’est déjà posé cette question une fois amoureux. Toutefois, à ce stade de la relation (avant même la rencontre), cela démontre l’instabilité émotionnelle et l’excessivité que rencontre notre protagoniste. Accompagné d’une prod’ menaçante, on ressent ici les blessures du passé qui n’ont pas totalement cicatrisées.

Chapitre 4 : la fuite

Parfois, l’instabilité émotionnelle se traduit par une réaction disproportionnée à certaines paroles ou à certains actes des autres. Ici, face aux agissements qu’il ne saurait expliquer, notre protagoniste adopte un comportement une nouvelle fois disproportionnée.

Il se renferme, il préfère fuir comme si il voulait lui montrer que si il ne se passe rien entre eux c’est parce qu’il l’a décidé : «  Je sais que je vais te faire du mal, je vais te faire pleurer jusqu’à 5h du mat’ ». Il essaye de se convaincre que finalement ce n’est peut être pas une mauvaise chose qu’il n’y ait rien entre eux. 

À travers le couplet de Jilo, on peut supposer qu’il imagine ce que cette inconnue lui dirait lors d’une discussion. À l’image de cette relation, tout se passe dans sa tête. Il tente de se convaincre lui-même qu’il a raison de laisser tomber et de faire une croix sur elle. 

Chapitre 5 : la confusion 

Tout s’embrouille dans sa tête, il n’arrive plus à délier le vrai du faux. Cependant, une chose est bien réelle : son amour («  impossible ») pour elle. Cette fille l’obsède et il pense qu’elle le sait. Toutefois, ce n’est probablement pas le cas. Il y a de fortes chances qu’elle n’ait aucune conscience de son existence. Cela renforce davantage son instabilité émotionnelle et sa probable folie.

La prod’ et sa voix sont à l’image de ses songes. Plus on avance dans le titre, plus celles-ci semblent lointaines et peu audibles. Comme s’il se perdait dans ses pensées, dans le vrais du faux, tout est flou, tout est confus. 

Chapitre 6 : le désir

Le sentiment d’amour se caractèrise également par le désir. En psychanalyse, le désir exprime un souhait, un voeu. Il implique une attente qui doit être satisfaite. Il y a dans le désir la marque d’un manque, mais en même temps la dimension d’une quête, d’une recherche, d’un souhait de quelque chose. Or, le désir rencontre des aléas. La satisfaction du désir suppose la patiente du temps et est en lutte constante avec la réalité. 

Dans ce titre, on retrouve exactement cette définition du désir. Notre protagoniste souhaite que cet amour soit réciproque pour pouvoir vivre une réelle histoire avec cette inconnue. Pour ce faire, il prend son mal en patience. Il attend que cette amour réciproque devienne réalité.

Il s’imagine alors des choses en posant ses yeux sur son corps. Bien qu’elle soit avec «  son mec », il poursuit sa quête jusqu’à satisfaire ce manque. Ce sentiment naissant dans le chapitre 2 est devenu une véritable obsession. 

Chapitre 7 : la peur

Fortement attaché à cette inconnue, notre protagoniste a peur. Peur qu’elle le quitte. Peur qu’elle le laisse seul au monde. Peur de la perdre tout simplement. Convaincu de ses sentiments, il est persuadé qu’elle n’est pas comme les autres et qu’elle est tout pour lui. Alors il réfléchit, il cherche une solution pour ne pas perdre celle qu’il aime. La panique le gagne. Il s’excite, il tente tant bien que mal de trouver des solutions pour surmonter ce sentiment. 

La prod’ en dent de scie illustre brillamment cela. Tantôt calme, tantôt très rythmées, elle dépeint à merveille la peur, les doutes et la recherche de solutions du protagoniste. 

Chapitre 8 : la souffrance 

Son obsession le ronge. Il la voit danser avec le diable comme il le répète. Le diable peut être illustrer par un autre homme avec qui elle entretient une relation. Il l’observe avec cet autre et cela le torture. Il souffre de la situation qu’il a lui même construit dans son imaginaire.

Il n’arrive plus à dormir ou penser, il ne fait que penser à elle. Son amour à sens unique est si fort que voir ses images le déchire. Des pensées sombres lui viennent en tête, comme si il comprenait enfin que tout ceci n’était que le fruit de ses pensées et de son obsession. 

Conclusion de L’inconnue d’en face de A$tro Boi

Après de nombreuses écoutes et réflexions, on peut dire que ce projet est plus que réussi. A$tro Boi a parfaitement relevé le challenge de romancer le voyeurisme et l’instabillité émotionnelle, tout en contant une histoire qui met en exergue les différents sentiments d’un amour à sens unique et des névroses que celui-ci peut créer.

Les choix des featurings collent parfaitement au propos et amène cette touche féminine comme pour donner une voix à cette inconnue.

Parlons du choix des productions. Celles-ci collent parfaitement avec l’histoire et l’univers qu’il a voulu créer dans ce projet. Les prod’, les flows et la parfaite utilisation de sa voix illustrent d’une main de maître le sentiment qu’il a voulu mettre en avant dans chaque titre.

C’est une véritable réussite. On vous invite à découvrir ou re-découvrir ce merveilleux artiste et cet incroyable projet. Chapeau l’artiste !

Derniers Articles

DansLaCiudad

FOCUS: « TIF, quand l’Algérie chante ses plus belles paroles. »

FOCUS: « TIF, quand l’Algérie chante ses plus belles paroles. »

TIF, de son vrai nom Toufik Bouhraoua, arrive sur la scène avec une nouvelle vibe qui en surprendra plus d’un. Chantant avec le cœur ses émotions les plus profondes, l’artiste nous plonge dans ses plus beaux souvenirs mais également dans cette tristesse qui l’a longuement animée. Dans ce focus, nous allons relater l’histoire d’un artiste qui a chanté son exil avec rythme.